Constitution européenne et environnement sont dans un bateau… devinez qui tombe à l’eau ?

Partagez cet article avec vos amis:

Chers ami(e)s, collègues, et correspondant(e)s,

Je dois confesser que, il y a 15 jours, j’aurais longuement hésité à parler de réchauffement global, même si la France ne représente que 0,1% de la surface planétaire, et que quand il fait froid chez nous il fait chaud ailleurs : tous ceux qui grelottaient m’auraient probablement affublé d’adjectifs que je préfère ne pas connaître, même si j’ai bien reçu quelques messages me demandant si le Gulf Stream ‘était pas déjà en train de s’arrêter.

Heureusement – enfin, façon de parler… -qu’un thermomètre repassé au-dessus de 20 °C avant que le printemps n’arrive m’ôte toute hésitation ! Voici donc ma très maigre production du quasi-trimestre écoulé, surcharge oblige, mais j’aurai au moins la satisfaction de tomber en plein dans l’actualité avec une de mes productions :

– Puisque tout le monde y sacrifie, je n’ai pas de raison de faire exception au commentaire de textes, même si ce genre d’exercice ne m’a pas toujours réussi (4/20 au bac de français, comme quoi on survit à beaucoup de choses !) : la constitution européenne est-elle bonne pour l’environnement ? Difficile de faire autre chose qu’une réponse de Normand : http://www.manicore.com/documentation/constitution.html

– Causeries, 1 : un entretien publié dans « La Liberté », quotidien édité à Fribourg (Suisse), à l’occasion de l’entrée en vigueur de Kyoto :
Lire l’interview

– Causeries, 2 : Quand on aime les statistiques, on ne se refait pas, et j’ai produit quelques chiffres sur les publics que j’avais en face de moi lorsque je procède à un endoctrinement climatico-énergétique :
http://www.manicore.com/documentation/articles/zazie.html
Ca devrait en étonner plus d’un(e)…

– Causeries, 3 : une tribune sur notre côté Janus à tou(te)s, publiée – de manière largement caviardée, et sans le dire au lecteur, ce qui est très mal – par Les Echos à l’occasion de l’entrée en vigueur de
Kyoto :
http://www.manicore.com/documentation/articles/jekyll.html

– Causeries, 4 (approchant franchement la philosophie de comptoir, j’ai bien peur) : faut-il être optimiste ou pessimiste sur l’aptitude du bipède moderne à se retrousser les manches face au défi climatique ?
http://www.manicore.com/documentation/serre/optimiste.html

– statistiques, encore et toujours : j’ai largement complété ma page donnant quelques éléments de cadrage sur la répartition des émissions de gaz à effet de serre par source :
http://www.manicore.com/documentation/serre/GES.html

Enfin j’ai une excellente nouvelle pour tout(e)s les radin(e)s qui n’attendaient que la sortie de l’édition poche de « l’Avenir Climatique »
( http://www.manicore.com/documentation/articles/avenir_climatique.html ) pour alimenter le plus modestement possible le compte en banque de mon éditeur : cette édition est disponible depuis fin février, et si votre libraire ne possède pas ce petit livre rouge, je vous suggère de le traîner devant la Cour de Justice de l’Union Européenne – c’est de circonstance – pour « entrave à la libre circulation des idées climatiques », non mais !

Très cordialement à tous

Jean-Marc Jancovici

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *