Classement 2006 des voitures

Partagez cet article avec vos amis:

Mots clés : carlabbeling, étiquettes voitures propres, CO2, rejets réduction, classements, meilleures.

Si le palmarès 2006 consacre une nouvelle fois la Toyota Prius hybride dans la catégorie « essence » avec une performance CO2 de 104 g/km, il voit cependant l’arrivée en deuxième place de petites citadines essence Citroën C1 1.0 i, Peugeot 107 1.0 e, Toyota AYGO 1.0 VVT-i, Daihatsu Cuore avec un niveau d’émission de 109 gCO2/km.

Dans la catégorie « Diesel », la palme revient à la Smart Fortwo qui devance la Citroën C2 (107 g/km). Sur les 11 modèles diesel ayant les 10 meilleures émissions de CO2, 6 sont français.

Evolution des émissions de CO2 des voitures vendues en 2005 les 10 constats de l’ADEME

1. Les émissions de CO2 des véhicules vendus en France ont baissé de 1 gramme en 2005 par rapport à 2004, atteignant une valeur de 152 gCO2/km. Si les émissions des voitures Diesel stagnent à 149 gCO2/km, celles des véhicules essence ont par contre baissé de 3 grammes (de 162 gCO2/km en 2004 à 159 gCO2/km en 2005).

2. 42% des véhicules vendus en 2005 appartiennent aux classes « vertes » A, B, C de l’étiquette énergie/CO2.

3. PSA présente les meilleurs résultats CO2 au niveau de ses ventes de véhicules en France avec une moyenne de 145 gCO2/km, suivi de Renault avec 146 gCO2/km.

4. Les consommations moyennes de tous les véhicules Diesel vendus en France ont baissé d’1 litre aux 100 km en 10 ans (moyenne 2005 : 5,6 l/100 km) mais se stabilisent depuis 2 ans. Durant cette même période, les consommations moyennes des véhicules essence ont diminué de 0,8 l (moyenne 2005: 6,7 l/100 km).

5. Dans la gamme économique inférieure (type Clio, Twingo, 107, 206), 92 % des véhicules Diesel vendus sont en classes vertes A, B, C. Par contre seulement 40% des voitures essence se situent dans ces catégories.

6. Les véhicules Diesel continuent à détenir près de 70 % des parts de marché entraînant une inquiétante tension sur le raffinage en France.

7. Seulement 10 % des véhicules Diesel vendus en 2005 sont équipés de filtres à particules de série. Dans les classes B et C de bas C02, le pourcentage est encore plus faible avec respectivement 0,3 % et 4,6 %.

8. 2005 voit l’apparition de petites citadines essence à faibles émissions de CO2: 109 g/km pour les Citroën C1 1.0 i, Peugeot 107 1.0 e, Toyota AYGO 1.0, Daihatsu Cuore. Les véhicules essence représentent maintenant 10 % des ventes de la classe B de l’étiquette énergie.

9. L’année 2005 est marquée par une augmentation de la vente de véhicules à plus grand gabarit (monospace et 4×4) pénalisant les consommations. Notamment, le marché des minispaces (type modus ou 1007) a augmenté de 50% en 2005. Il représente désormais 6,34 % des ventes pour 4,15 % en 2004).

10. La part de marché des 4×4 a augmenté en France de 0,6 %. Cette augmentation est dû à :

  • la perte de marché de 1,1 % de la classe supérieure luxe (exemple : un 4X4 BMW X5 est acheté au lieu de grosses berlines telles BMW série 5, megane ou peugeot 307) ;
  • la perte de marché de la classe moyenne inférieure où les plus petits 4×4 style Toyota Rav 4 remplacent les voitures du type berline.
    Selon un sondage ADEME-IFOP, les deux tiers de propriétaires de 4X4 les utilisent quotidiennement pour leurs usages classiques.
  • En application de la directive européenne n°1999/94/CE et du décret n°2002-1508 du 23 décembre 2002, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) édite le guide 2006 des consommations conventionnelles et des émissions de gaz carbonique (CO2) des voitures particulières neuves mises en vente en France.

    En savoir plus

    Les différentes étiquettes européennes sur les voitures
    Les incitations à l’achat de véhicules moins émetteurs de CO2
    Les normes Euro des véhicules neufs
    Les véhicules particuliers en France



    Source : Ademe.fr

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *