La chine

Partagez cet article avec vos amis:

Cauchemar écologique mondial si la Chine adoptait le rêve américain

La terre connaîtra un véritable cauchemar écologique d’ici 2031 si l’ensemble des Chinois venaient à adopter l’actuel mode de vie américain de forte consommation, a averti mercredi l’institut de recherche américain Earth Policy Institute.

Le rêve américain, version chinoise, conduira immanquablement à une catastrophe planétaire environnementale et économique selon les extrapolations de cet institut, en matière de consommation alimentaire, énergétique et de matières premières.

Si l’économie chinoise connaissait une croissance de 8% par an, doublant tous les neuf ans, le revenu par habitant en 2031 atteindra les 38.000 dollars, soit le revenu par habitant actuel des Etats-Unis, mais pour une population estimée alors à 1,45 milliard, affirme cette étude.

Actuellement le revenu annuel moyen d’un Chinois par habitant atteint à peine les 5.300 dollars.

Les projections les plus alarmantes concernent la consommation d’énergie et ses conséquences.

« En dehors de l’air irrespirable en raison des fumées provenant de la consommation de charbon, les émissions de CO2 de la Chine dans 26 ans équivaudraient à celles émises par les sources de pollution sur toute la terre aujourd’hui » selon cette étude.

En effet, si les Chinois utilisent proportionnellement autant de pétrole en 2031 que les Américains aujourd’hui, la Chine devra disposer de 99 millions de barils de brut par jour. La production mondiale quotidienne actuelle avoisine les 79 millions de barils.

Pour le charbon, si dans 26 ans chaque Chinois brûle autant de charbon qu’un Américain (soit 2 tonnes par an en moyenne), le pays en utilisera 2,8 millions de tonnes chaque année, soit plus que la production mondiale annuelle actuelle de 2,5 millions de tonnes.

« Le changement climatique ne serait plus gérable, mettant en danger la sécurité alimentaire et inondant toutes les agglomérations côtières », avertit l’institut.

A raison de trois voitures pour quatre habitants en ce moment aux Etats-Unis, ce rêve de la possession d’un véhicule privé conduirait le parc automobile chinois à plus d’1,1 milliard d’unités en 2031.

« Les routes, autoroutes et parkings pour absorber toutes ces voitures représenteront l’équivalent de la surface consacrée aujourd’hui à la culture du riz en Chine », affirme l’institut.

Et si tous les Chinois se mettent à consommer « de manière aussi vorace » en 2031 que les Américains aujourd’hui, la seule consommation de céréales par personne passera de 291 kg à 935 kg par an.

Cela représentera pour l’ensemble de la Chine l’équivalent des deux tiers de la totalité de la récolte mondiale de 2004, qui avait atteint un peu plus de 2 milliards de tonnes, selon l’étude.

Pour satisfaire une telle demande, il faudrait produire environ un milliard de tonnes de céréales supplémentaires d’ici 2031, ce qui pourrait entraîner la disparition de grandes parties de la forêt tropicale amazonienne transformées en champs de blé avec d’énormes conséquences écologiques.

Dans 26 ans, si les Chinois consomment autant de viande que les Américains aujourd’hui –125 kg par personne en 2004– la production en Chine devrait passer à 181 millions de tonnes contre 64 millions de tonnes aujourd’hui. Cela représenterait les quatre cinquièmes de la production mondiale actuelle de viande.

Le but de l’exerice n’est « pas de jeter la pierre à la Chine pour une consommation effrénée » mais plutôt de mettre en garde devant les tentations de vouloir vivre selon le modèle occidental de la « société de consommation », alors que les ressources planétaires sont limitées, conclut l’étude.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *