Le calendrier du réchauffement

Partagez cet article avec vos amis:

Des scientifiques présentent un calendrier du réchauffement climatique

Mots clés : réchauffement, climat, planing, évolution, dates, estimations

Le 2 février dernier 2005, un scientifique de l’Institut allemand de recherche sur le changement climatique à Postdam – le plus grand institut de recherche allemand dans ce domaine – a présenté un calendrier détaillé des effets que le changement climatique est susceptible d’avoir sur la planète.

Au cours d’une conférence organisée à Exeter, en Grande-Bretagne, Bill Hare a exposé les dangers à l’échelle mondiale d’une hausse des températures pour les espèces, les écosystèmes, l’agriculture, l’eau et les conditions socioéconomiques. Élaboré à partir d’une synthèse d’études universitaires récentes de grande ampleur, le calendrier du Dr Hare montre que les effets du changement climatique devraient s’amplifier rapidement à mesure qu’augmentera la température mondiale moyenne.

Selon le Dr Hare, nos civilisations feront face à d’immenses dangers, des réfugiés écologiques traversant les frontières à cause d’un manque de nourriture et d’eau. C’est particulièrement vrai pour les pays en développement, a-t-il ajouté.

À l’heure actuelle, les températures mondiales sont déjà supérieures de 0,7 °C au niveau de l’époque préindustrielle. Au cours des vingt-cinq prochaines années, quand cet écart de température aura atteint 1°C, certains écosystèmes comme les forêts tropicales du Queensland, en Australie, commenceront à souffrir.

Une augmentation de 1 à 2 °C des températures provoquera des incendies et des invasions d’insectes dans la région méditerranéenne. Aux États-Unis, les fleuves pourraient devenir trop chauds pour les truites et les saumons, et dans l’Arctique, la fonte des glaces menacera l’ours polaire et les morses.

Au-dessus d’une hausse de 3 °C, prévue d’ici 2070, les effets seront catastrophiques puisque plus de 3,3 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale, vivront dans des pays qui devraient connaître de graves pertes de récoltes. Dans bon nombre de pays, la chute du PIB sera considérable et les dégâts occasionnés à l’environnement seront énormes, prévoit le Dr Hare.

Baptisée « Avoiding dangerous climate change », cette conférence de deux journées a été organisée à l’appel du Premier ministre britannique Tony Blair dans le cadre d’un effort du Royaume-Uni visant à hisser la problématique du changement climatique au rang des priorités de l’agenda de la présidence britannique du G8 et de l’UE. L’objectif de la conférence consiste à développer la compréhension scientifique des implications à long terme du changement climatique, de l’importance des objectifs de stabilisation et des options permettant de réaliser ces objectifs. Elle vise également à encourager la recherche et un débat scientifique international sur ces questions.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *