Les bûches en bois de chauffage

Partagez cet article avec vos amis:

Les bûches en bois de chauffage

Généralités

Moyen de chauffage traditionnel et ancestral, c’est encore le mode de chauffage au bois le plus répandu en volume. C’est celui qui est le moins cher mais qui représente également le plus de contraintes pour l’utilisateur.

Il est généralement commercialisé en stère (empilement de 1m sur 1m sur 1m de
bûches) ou en cordes (2 stères mais cela varie suivant les Régions !). Leur longueur dépend du fournisseur et de vos demandes suivant votre poêle ou chaudière. Généralement le choix est de 1m, 50 cm et 33 cm. Les petites bûches sont généralement vendues (un peu) plus chères car elles nécessitent plus de travail pour le bucheron mais cela est un faux calcul car il y a plus d’espaces vides sur un stère de petites bûches.

Les meilleurs bois de chauffages sont les feuillus durs (charme, chêne, hêtre…) mais les résineux (sapin, épicéa, mélèze…) peuvent également être utilisés. Mais leur combustion est plus rapide et ils se conservent généralement moins bien à l’extérieur.

Pour une bonne combustion, il faut évidement utiliser du bois sec. Cela nécessite après la coupe au moins 2 ans de séchage, voire plus pour certaines essences. Évidement le bois devra être non pollué (peinture, vernis…).

Pollution de la combustion des bûches de chauffage

Si le bilan CO2 est quasi nul, se chauffer au bûches n’est pas entièrement anodin pour l’environnement. La combustion du bois dégage essentiellement des suies et du CO ainsi que d’autres composés chimiques en plus faibles quantité. Afin de limiter ces rejets, brûler du bois de qualité dans un appareil bien entretenu et de bonne qualité est essentiel.

En effet; brûler du bois humide provoque un encrassement des appareils et des conduits de cheminée (créosote et goudrons) et dégage plus de substances polluantes (suie, CO…) tout en fournissant beaucoup moins d’énergie qu’un bois sec. Voir pollution du bois de chauffage.

Enfin, la quantité de cendres générée par la combustion de bûches peut être importante, surtout lorsque la proportion d’écorce est élevée.

Prix et équivalent énergétique des bûches

Le prix d’un stère variait en 2009 entre 25€ et 80€ suivant la taille, le type de bois et s’il était séché ou non. Ces prix varient beaucoup suivant les régions et les quantités.

Au niveau énergétique, 1 stère « idéal » (30% de vide dans l’empilement, essence hêtre ou chêne, bien sec) fournit en énergie utile (c’est à dire en prenant en compte le rendement de votre poêle de 70% environ) 1400 à 1500 kWh. Cela correspond à environ 160L de mazout avec une chaudière moderne à 90% de rendement.

Vu les variations et disparité des prix, il est difficile de faire un comparatif objectif mais en prenant un prix du mazout à 0.50 €/L, le bois bûche reste donc environ 50% moins cher que le mazout…à condition de bien acheter son bois. En effet; si la qualité du mazout est extrêmement constante, le bois c’est tout l’inverse! Le mazout représente aussi un confort d’utilisation que le chauffage aux bûches ne pourra jamais atteindre. Pour en savoir plus, le lecteur lira attentivement l’introduction de ce dossier « chauffage au bois » : pourquoi choisir le bois de chauffage.

En savoir plus sur les bûches de chauffage

– Quelques pouvoirs calorifiques et énergie de différentes essences de bois
– Télécharger des documents sur le bois de chauffage et les appareils de chauffage au bois
Propriétés du bois de chauffage
Comparatif du prix des énergies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *