Brevets d’invention pour l’écologie

Partagez cet article avec vos amis:

Des brevets d’inventions : introduction.

Vous trouverez dans cette rubrique des brevets d’inventions concernant des procédés, que nous jugeons intéréssants, qui visent, par exemple, à améliorer les consommations énergétiques, à baisser la pollution ou permettent d’utiliser un carburant alternatif au pétrole. Tous concernent le domaine de l’énergie et dans une moindre mesure celui de la dépollution moteur.

A notre connaissance aucun de ces brevets, n’a fait l’objet d’une commercialisation ou de développement industriel. Or, il est évident que certaines de ces inventions l’auraient mérité !

Mais pire : leur inventeurs finissent souvent ruinés, parfois dépressifs mais toujours dégoutés et frustrés par un « système » qui ne leur permet pas développer leur procédé !

Pour chacun des brevets présentés, nous donnerons notre avis scientifique sur l’invention. Ceci évidement dans les limites de nos compétences et des informations contenues dans le brevet.

Les brevets ont été classés dans le menu déroulant par le nom de leur inventeur.

Si vous connaissez ou avez entendu parlé d’inventions dans ce domaine, merci de nous contacter ou de le dire dans les réactions ( ci-dessous ) afin que nous examinions la pertinence du brevet et que nous le publions dans cette rubrique.

Deux remarques importantes :

1) La lecture d’un brevet ne permet que rarement d’en reproduire l’invention. En effet, il s’agit d’une pièce juridique plus que d’un document technique : il protège un concept, en ce sens, par exemple, aucune cote n’est donnée. En outre, il est admis par tous les spécialistes du monde que souvent quelques détails « clés » sont manquants de la déscription d’un brevet.

2) En corollaire au 1) il est admis que la dépose d’un brevet n’est pas synonyme du bon fonctionnement de l’invention. Par exemple, n’importe quel système est brevetable aux USA, même une machine à remonter dans le temps, il suffit de payer. Par contre en France, un minimum de « sérieux » est requis pour qu’une invention soit considérée comme brevetable. Néanmoins nous pouvons nous interroger sur l’intêret de breveter une invention qui n’a pas fait l’objet d’un prototype et de résultats sérieux surtout vu les coûts des frais administratif de dépose ( cas d’un brevet mondial )

Ces brevets ont été téléchargés sur EPO, l’office européen des brevets. Vous pouvez trouver compléments et d’autres brevets sur ce site. En effet, la base de données contient en intégralité les brevets déposés entre 1888 et 2000 (contrairement au site de l’INPI ne fournissant que les 2 dernières années)

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *