Brevet Renault: génération d’hydrogène par conversion à haute température de vapeur d’eau

Partagez cet article avec vos amis:

Brevet Renault: génération d’hydrogène par conversion à haute température de vapeur d’eau

Mots clés : Reformage, reforming, crackage, cracking, vapocraking, cracking catalytique, cracking thermique, catalyseur, pile à combustible, pile à carburant, hydrogène, synthèse, oxygénation, autotherme, exothermique, endothermique.

Titre du ou des brevets :
Procédé et dispositif de génération d’hydrogène par conversion à haute température avec de la vapeur d’eau

Numéro du brevet : FR2831532

Inventeur : Armines Association pour la recherche et le développement des méthodes et procéssus industriel. Renault.

Date de dépose : 26 Octobre 2001

Notre avis scientifique :

Brevet ayant pour but de protéger un procédé de synthèse d’un gaz riche en hydrogène par reforming thermique de carburants conventionnels ( essence, gazoil, GPL/GNV, même huiles végétales ou alcools ).
L’application est évidement un reformeur embarqué pour alimenter une pile à combustible véhicule.

La vraie particularité de ce brevet est premièrement de faire un cracking thermique et non plus catalytique par rapport aux brevets et systèmes déja connus, deuxièmement d’utiliser des carburants conventionnels ( ceci contrairement au reformage du méthanol ) et troisièmement de procéder à un vaporeformage : reformage en présence de vapeur d’eau.

Ces trois points ont de fortes similitudes avec le procédé pantone ( en phase 100% pantone et non dopage à l’eau ) : pas de catalyseur, présence de vapeur d’eau et utilisation de carburants classiques. Températures de fonctionnement similaires.

Ainsi on peut lire : « Pour des hydrocarbures plus lourds que le méthane, les températures ( de reforming ) sont plus faibles ( inférieures à 850°C ) »

Le reformage autotherme est également évoqué : il s’agit d’un équilibre thermique entre une réaction d’oxydation partielle ( exothermique ) et de reformage ( endothermique ) qui peut être particulièrement intéressants dans certains cas.

Enfin, préçisons qu’il est fort dommage que le brevet présente de telles antériorités (2 X, antériorité flagrante, sur la totalité des revendications ) qu’il ne sera sans doute pas exploité facilement.

Télécharger le brevet Renault FR2831532 sur la génération d’H2 à partir de vapeur d’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *