Le bois, source de choix pour l’éthanol

Partagez cet article avec vos amis:

Des ingénieurs de l’Université d’Etat de New York ont développé un concept de bioraffinerie fondée sur la transformation du bois en éthanol utilisable comme carburant. Le bois dur contient en effet 35% de xylane (9 à 14% pour le bois tendre), un polymère de sucre simple à partir duquel il est possible d’obtenir de l’éthanol par fermentation. Le procédé mis au point par Thomas Amidon et ses collègues est le suivant : des copeaux de bois ordinaires sont mélangés à de l’eau et chauffés à haute température afin de désolidariser les fibres de cellulose. La solution restante est ensuite filtrée par une membrane qui retient le fameux xylane et une quantité plus faible d’acide acétique, lequel est utilisé pour la synthèse de polyacétate de vinyle. Les résidus peuvent être brûlés ou gazéifiés pour la production d’électricité et de chaleur. Les avantages de la méthode sont liés à la matière première employée. Le bois est plus facile à transporter et à stocker que d’autres sources de biomasse (céréales par exemple), et il peut être exploité toute l’année. Selon les chercheurs, en adjoignant des bioraffineries aux papeteries américaines, on pourrait produire 9 milliards de litres d’éthanol par an. Leur travail, encore en phase expérimentale, est soutenu financièrement par les sociétés Lyonsdale Biomass et International Paper, premier fabricant de papier au monde. (Will wood help fill US energy needs)

Source

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *