BlueCar Voiture électrique

Partagez cet article avec vos amis:

Lors d’essais routiers de sa voiture électrique BlueCar, le 24 janvier 2006, à Ergué-Gabéric (29), Vincent Bolloré a annoncé la construction d’une usine près de Quimper pour la production industrielle de la batterie électrique mise au point par sa filiale BatScap (80 % Bolloré, 20 % EDF).

Une centaine d’emplois serait à la clé.

Route coupée à la circulation pendant vingt minutes pour rejoindre les deux sites d’Odet et de Pen Carn du groupe Bolloré à Ergué Gabéric, motards de la police ouvrant la route, présence d’élus et d’officiels dans le cortège malgré la discrétion de leurs agendas.

Vincent Bolloré n’a pas fait dans la demi-mesure pour démontrer que sa BlueCar ainsi que deux « mulets »), en fait des Ford Fusion démotorisées et rééquipées en énergie électrique, étaient en mesure de rouler après la présentation statique de la BlueCar lors du salon de Genève en mars 2005.

Douze ans de recherche. Douze ans de recherche et 70 millions d’euros d’investissement ont été nécessaires à Bolloré pour la mise au point de la batterie lithuim-métal-polymère annoncée comme étant cinq fois plus légère qu’une batterie au plomb, offrant une autonomie d’environ 250 kilomètres.

La BlueCar, prototype de deux millions d’euros conçu autour d’un moteur électrique, affiche une vitesse de pointe de 125 km/h. Six heures pour une recharge complète de batterie et un coût d’un euro aux 100 km.

Conçue par Philippe Guédon, ancien président de Matra Automobile, et dessinée par l’italien Pininfarina, la BlueCar peut emporter trois personnes et 810 dm3 de bagages.

Bien qu’il se confirme que Vincent Bolloré n’a pas trouvé de constructeur pour sa voiture, une petite série devrait cependant voir le jour.

10.000 batteries par an L’usine de Pen Carn, d’une surface comprise entre 16.000 et 20.000 m2, dont Vincent Bolloré a annoncé la construction hier, aura, elle, pour objet de fabriquer de manière industrielle la batterie et passer d’une production de 200 à 10.000 unités par an.

L’investissement serait estimé à 150 millions d’euros pour cette batterie ayant aussi des applications dans des installations stationnaires.

Le permis de construire doit être déposé au mois de mars pour une usine opérationnelle dans environ deux ans.
Vincent Bolloré a évoqué la création de cent emplois nouveaux (ingénieurs et bac + 4).

La version roulante de la BlueCar sera présentée au prochain salon de Genève, en mars.

Jacky Hamard, Le Télégramme du 25 janvier 2006

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *