Bien dimensionner une chaudière à pellets

Partagez cet article avec vos amis:

Chauffage aux granulés de bois: les question à se poser avant de choisir ce mode de chauffage?

Comment bien dimensionner sa future chaudière à bois?

La puissance moyenne de sa chaudière doit correspondre aux pertes moyennes de son habitation lorsqu’il fait le plus froid. Estimer les pertes, c’est à dire faire un bilan thermique, c’est donc trouver la bonne puissance de sa chaudière.

Le mieux pour bien dimensionner est de faire ou faire effectuer une étude des pertes thermiques de son logement. Dans certaines régions, cette étude est subventionnée.

a) Faire une étude thermique complète

Faire une étude fiable n’est pas forcément évident. Quelques sites sur internet permettent de faire des approximations avec comme données d’entrée, le lieu de résidence, les caractéristiques générales de la maison…Voir « En savoir plus » ci dessous.

Passer quelques heures pour tester plusieurs sites et/ou méthode est une assez bonne méthode pour avoir une tendance cohérente.

b) Utiliser l’ancienne puissance de sa chaudière

En cas de changement de chaudière prendre une puissance équivalente peut être tentant mais ce n’est pas forcément la bonne solution car:
– les anciens appareils de chauffage sont souvent surdimensionnés
– comme nous l’avons vu précédement: le surdimensionnement d’une chaudière à bois peut être catastrophique au niveau des performances
– une chaudière plus puissante coûte plus cher
– des travaux d’amélioration (isolation, changement des chassis…etc) ont peut être été réalisés dans la maison: les besoins sont donc moins importants qu’avant.
– le réchauffement climatique: dans de nombreuses région, les hivers sont plus doux depuis une décennie. Les températures de bases des calculs de bilans thermiques sont donc peut être, à revoir…

3) Approximation par le volume

Une méthode très simple mais également très imprécise consiste en première approximation à utiliser le volume de votre habitation.

On peut aussi multiplier le volume habité par 30W/m3 (très bien isolé ) à 50W/m3 (mal isolé) mais la marge d’erreur est grande et le surdimensionnement de votre chaudière est possible avec les problèmes que cela engendre.

Remarque en cas de chauffage d’appoint

Si vous avez un chauffage d’appoint du style cheminée ou poêle à bois, et que vous faites un calcul complet à partir de la température de base de votre région, pensez à remonter cette dernière de quelques degrés ou à intégrer la puissance apportée par la cheminée dans le calcul.

S’il fait -15°C une fois tous les 10 ans, et que la chaudière n’est pas assez puissante ce jour là, vous ferez un feu de cheminée en plus.

Conclusion

Bien dimensionner sa chaudière bois est primordial, encore plus que pour le mazout ou le gaz.

Les professionnels chauffagistes ne sont pas forcément les plus compétents pour faire un bilan thermique et, commercialement, certains auront tendance à vous proposeront du matériel plus puissant, car plus cher.

Ne pas hésiter donc à faire appel à un bureau d’étude thermique: le coût de l’étude du bilan thermique sera rentabilisé au décuple si il vous évite d’acheter une chaudière plus puissante, donc surdimensionnée.

Vous pouvez également utiliser les outils de bilan thermique que nous avons mis à votre disposition.

En savoir plus:

Faire un bilan thermique ou un diagnostic énergétique
Bilan Thermique et DPE par l’ADEME
Forum chauffage au bois
Téléchargements habitation, isolation et chauffage

Lire la suite: Calcul d’estimation de la consommation des pellets

Article précédent: Problème du dimensionnement d’une chaudière à bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *