L’argent du pétrole brut

Partagez cet article avec vos amis:

Quel est le vrai prix ou coût du pétrole? Quelle a été l’évolution des prix durant les dernieres décénies? Combien rapporte le pétrole à ceux qui le vendent? L’énergie a-t-elle déjà été plus chère? Combien coûte l’énergie rapportée au pouvoir d’achat?

Dans cet article et les suivants, nous allons tenter de répondre à ces différentes questions.

Remarques préliminaires.

1) Nous entendons par « vrai » prix, le prix corrigé du pétrole: non pas le prix en monnaie courante (qui ne veut strictement rien dire compte tenu de l’évolution des devises) mais le prix en monnaie constante corrigé par l’inflation.

2) Une deuxième correction sera effectué en rapportant le prix du pétrole à celui du pouvoir d’achat. Ainsi, nous obtiendrons ce qu’on peut appeler un « juste prix » ou du moins un « plus juste prix » puisque l’inflation est loin de prendre en compte tous les aspects de la consommation. Voir cet article.

3) Comme toutes les autres énergies sont plus ou moins indexées sur le prix du pétrole, ces analyse concernent également, dans une certaine mesure, les autres énergies.

Introduction: sources des données.

Nous allons procéder au fur et à mesure par une analyse, des évolutions et chiffres suivants:

1) Le prix du baril. Source: Comité Mondial de l’Energie et British Petroléum (BP)
2) L’inflation du dollar et la parité dollars/euros. Sources: ministère de l’industrie, pour le Brent, pour la parité €/$­­­­­­­­­­­.
3) La consommation mondiale de pétrole. Source: Union Française des Industries Pétrolières.
4) L’évolution des salaires en France (basée sur le SMIC). Source: INSEE
5) L’évolution du pouvoir d’achat en France. Source: INSEE

En entrant ces données dans un tableur (OpenOffice par exemple, la version gratuite d’Excel), et en mixant bien le tout, nous avons pu aboutir à différentes courbes intéressantes.

Nous ne détaillerons pas la méthode pour des raison de lisibilité, mais vous invitons à vous exprimer sur celle-ci sur le sujet du forum: Historique des gains et revenus du pétrole entre 1920 à 2006.

1) Evolution de la consommation mondiale de pétrole entre 1920 et 2006

evolution de la consommation mondiale de pétrole au 20ieme siècle: 1920 à 2006

2) Prix du baril de brut entre 1920 et 2006 en $­­­­­­­­­­­ constants de 2004

évolution du prix en monnaie constante du pétrole et de l'énergie de 1920 à 2006

3) Evolution des revenus HT du pétrole entre 1920 et 2006 en $­­­­­­­­­­­ constants de 2004

évolution des revenus des pétroliers en monnaie constante de 1920 à 2006

Une petite leçon de calcul: 3=2*1 🙂
Cette courbe est la simple multiplication des courbes 1) et 2).

Quelques analyses:

  • La consommation a peu d’importance dans les revenus des pétroliers, c’est surtout le prix du brut qui
    détermine leur revenus. Un prix du brut élevé est évidement favorable à leur affaire puisqu’il n’existe aucune alternative « sérieuse »
    au pétrole pouvant être mise en place très rapidement.
  • Cette courbe est largement minorée car elle ne concerne que le produit pétrolier brut (voir *). Les vrais « revenus » du pétrole doivent etre multipliés par un coefficient 2 à 3 compte tenu des nombreuses taxations sur ce produit.
    Autrement dit: 1$­­­­­­­­­­­ de pétrole brut rapporte entre 2$­­­­­­­­­­­ et 3$­­­­­­­­­­­ toute taxe comprise à ceux qui l’exploitent (Etats compris).

4) Evolution des revenus pétroliers sur la période 1970-2006.

Entre 1920 et 2006, les revenus pétroliers sont relativement constants, les évenements post-1970 et le reveil de pays en voie d’émergence à mis en place un nouveau monde qui évolue très rapidement
en comparaison de la stabilité des 50 années antérieures à 1970, même la 2ieme guerre mondiale n’est pas « visible » sur ces courbes ».

La courbe suivante, très variable et presque « en dents de scie », montre bien que la stabilité « basse » des prix du brut appartient résolument au passé et que, compte tenu de la demande de plus en plus importante, la
tendance ne devrait être qu’à la hausse…même si, comme nous l’expliqueront dans un article suivant: le prix de l’énergie rapporté au pouvoir d’achat n’est pas (malheureusement pour l’éconologie), en 2005, aussi élevé que les médias veulent bien nous le faire croire!

évolution des revenus des pétroliers en monnaie constante de 1970 à 2006

5) Cumul des revenus pétroliers.

Pour conclure cet article, voici, pour la même période 1920 à 2006, le cumul des gains pétroliers toujours hors taxe et en dollars de 2004 bien évidement.

l'argent du pétrole entre 1920 à 2006

Quelques analyses:

  • Les revenus des pétroliers sont en constante progression: c’est lié à l’augmentation de la demande
  • Le pétrole à rapporté près de 41 000 Milliards de $­­­­­­­­­­­ de 2004 entre 1920 et 2006
  • Cette somme est largement minoré pour les même raisons que citées en 3) (voir *)
  • Cette somme, minorée rappelons le, est à comparer au 5500 Milliards du coût du réchauffement du rapport Stern qui semblent donc bien ridicule
  • Une comparaison à l’évolution du PIB mondiale serait judicieuse (voir *)
  • Le pétrole est bel et bien le fer de lance de l’économie mondiale, sans parler des richesses indirectes.

* Aucune taxe ni aucun produit dérivé n’est pris en compte sur cette courbe, encore moins les richesses (au sens PIB) qu’ont permis de créer ces barils de pétrole.
Il serait bien hasardeux et téméraire de se lancer dans un calcul de correction de création des richesses du pétrole suivant le critère du PIB.
En effet; les données étant largement trop variables compte-tenu de l’évolution dans le temps (un $­­­­­­­­­­­ de pétrole créé actuellement plus de PIB qu’il y a 30 ans) et du caractère mondial (diversité géographique) de ces données.
De plus il est très difficile d’estimer le PIB mondial avant 1950 (du moins nous ne l’avons pas trouvé, de l’aide serait la bienvenue).

En savoir plus:
Débattre de la méthode sur les forums
Le pétrole rapporté au pouvoir d’achat
Les bénéfices du pétrole en détail depuis 2002

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *