Apprendre à changer de vie

Partagez cet article avec vos amis:

Apprendre (ou réapprendre) à changer nos modes de vie

Voici un « copié/collé » intéressant de morceaux choisis d’une chronique « éconologique » que nous avons trouvé dans un gratuit local (Passe Partout en Belgique).

En débattre: changer de vie sur les forums

(…) j’ai l’impression qu’on va devoir, dans les prochains jours ou les prochaines mois, changer de vie ou du moins de mode de vie.
Notre société de consommation semble avoir atteint ses limites et les excès suggérés dans tous les domaines ont mené de nombreuses familles au bord du gouffre et de la précarité.

Mais comme la plupart des besoins qui ont été créés pour nous faire dépenser, avec légèreté, l’argent durement gagné sont des besoin superflus, nous pouvons très vite retrouver quelques moyens pour terminer chaque mois dans le vert plutôt que dans le rouge…

Quelques conseils glanés ci et là: tout d’abord le chauffage de nos maison, chauffer tous les pièces de la maison été comme hiver à une température de 20 ou 21° est un luxe qui coute très cher désormais et qui nous prive depuis longtemps du plaisir de se rassembler dans une seule pièce de la maison, dans celle ou la chaleur humaine et la chaleur du feu réchauffent nos cœur et nos corps.

Couloirs chauffés, buanderie chauffée, salle de bain chauffée en permanence, pour deux fois trente minutes d’utilisation, chambres chauffés…etc…aident nos ressources à s’appauvrir tant sur le plan du portefeuille que de la planète. L’usage du pull, banni depuis des années dans nos contrés, peut aider à supporter un ou deux ° de moins dans nos demeures, été comme hiver ! (ndlr: ??? un pull en été ???)

Les télécommunications ensuite: tant de coups de fil inutiles, tant de SMS qui se perdent dans la masse, tous ces abonnements à divers services qui, au regard de leur peu d’utilisation se révèlent si coûteux…

La nourriture: faire mijoter un plat permet à des morceaux de viande un peu moins tendres mais beaucoup moins chers, de devenir des mets succulents, fondant dans la bouche sans faire fondre le porte monnaie! L’utilisation de contenants plus grand, moins chers, évitent un gaspillage d’emballage énorme et diminuent parfois le prix d’une boisson de 30 à 50%.

(…)

Rouler moins, partir moins loin, éviter les déplacements inutiles, même et surtout les petits trajets, rouler un peu moins vite permet d’économiser 1 ou 2L au 100, nous permettraient d’économiser des centaines d’euros chaque année, euros qui aujourd’hui partent en fumée pour gagner quelques minutes que nous passerons…à téléphoner ou à dépenser: cercle vicieux !

Bon je continuerai la prochaine fois, c’est si bon de donner des leçons…qu’il serait bon que j’applique…moi-même!

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *