Ampoules économiques et environnement

Partagez cet article avec vos amis:

Voici une étude succinte sur l’impact environnemental des nouvelles ampoules dites à économie d’énergie.

Mots clés : ampoules, économie, energie, pollution, electricité, fluocompactes, déchets, traitement, impact, nature

Introduction

Les tubes fluorescents, improprement appelés « tubes néon », les lampes fluocompactes et les lampes à décharge à haute intensité (pour l’éclairage public) appartiennent à la famille de sources de lumière dans laquelle la lumière est produite, directement ou indirectement, par une décharge électrique dans un gaz, une vapeur métallique ou un mélange de plusieurs gaz et vapeurs.

Dans le cas des lampes fluorescentes et fluocompactes, la majeure partie de la lumière est émise par une couche de substances fluorescentes excitées par le rayonnement ultraviolet de la décharge. Ce dernier reste confiné à l’intérieur de la lampe car le verre de l’ampoule n’est pas perméable aux UV.

Malgré leur encombrement, la faible consommation d’énergie électrique et le flux lumineux important de ces sources de lumière les destinent principalement à l’éclairage d’usines, de bureaux, d’écoles, d’hôpitaux ainsi qu’à l’éclairage public urbain et routier.

Des nouvelles lampes plus compactes avec des propriétés lumineuses adaptées à l’éclairage domestique ont fait ces derniers années leur percée dans les foyers.
Toutes ces sources de lumière font appel à une dose très faible de mercure métallique, enfermé dans l’enveloppe en verre de la lampe. Il n’existe actuellement aucun substitut du mercure qui permettrait le fonctionnement des lampes à décharge et qui leur donnerait une efficacité lumineuse et une qualité de lumière équivalentes.

Depuis quelques années la contribution des lampes à décharge à la préservation de l’environnement a beaucoup progressé. Cette amélioration concerne les caractéristiques des produits mais aussi le processus de fabrication associé.

L’évaluation du cycle de vie des sources de lumière, « du berceau à la tombe », nous apprend qu’en moyenne et à l’échelle européenne, l’énergie électrique consommée tout au long de leur durée de vie est responsable pour plus de 90% de leur effet sur l’environnement. L’analyse du cycle de vie d’une lampe fluorescente tubulaire effectuée par un cabinet britannique indépendant montre ainsi que l’énergie consommée intervient pour 99 % dans son impact sur l’environnement.

Même si la réduction, voire la suppression des matériaux dangereux employés contribue déjà à la protection de l’environnement, la contribution la plus efficace est, bien sûr, l’augmentation de l’efficacité lumineuse des sources, c’est-à-dire l’amélioration de la transformation de l’énergie électrique en énergie lumineuse.

Télécharger le document intégral: « Les Lampes à Décharge et l’Environnement »

Contenu :
– Contribution à la protection de l’environnement et à la conservation des ressources
– Matériaux ayant un effet sur l’environnement
– L’élimination des lampes en fin de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *