L’Amazonie risque de se transformer en savane

Partagez cet article avec vos amis:

BRASILIA (AFP),
le 28-07-2004

La forêt amazonienne peut se transformer en zone de savane d’ici 50 à 100 ans en raison du réchauffement climatique de la planète et des incendies qui détruisent la zone forestière au Brésil, a averti mardi un scientifique brésilien.

« Presque tous les scénarios laissent prévoir une « savanisation » (de l’Amazonie) d’ici 50 à 100 ans », a dit Carlos Nobre, chercheur à l’Institut national des investigations spatiales (INPE), lors de la IIIe Conférence du « Projet à grande échelle sur la biosphère et l’atmosphère de l’Amazonie » qui s’est ouverte mardi à Brasilia.

« Dans le pire des cas, la forêt perd quelque 60% de sa surface; dans le meilleur, tout continue comme maintenant; dans le cas d’un scénario intermédiaire, 20% de sa surface disparaît », a-t-il indiqué.

« Même sans déforestation, le réchauffement climatique pourrait provoquer la « savanisation » de 20% à 30% » de l’Amazonie, a signalé Nobre.

Selon les sources officielles brésiliennes, des années 70 à fin 2002, les incendies ont détruit plus de 630.000 km2 des 3,68 millions de km2 que compte la forêt amazonienne dans ce pays (70% de toute la forêt amazonienne).

Le chercheur de l’INPE considère que la déforestation, provoquée par l’avancée de la culture du soja et l’élevage du bétail, a déjà un impact climatique, tant localement que dans des zones plus éloignées, puisqu’elle provoque « une diminution des pluies et un réchauffement plus important du climat ».

Nobre estime qu’on peut inverser ce processus par le biais de la création d’un grand organisme de coordination des efforts en faveur de l’Amazonie. Cela suppose une réorientation des ressources, puisqu’actuellement « seulement 3% des revenus de la recherche vont à l’Amazonie », a dit Nobre.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *