Un air propre est une obligation biblique

Partagez cet article avec vos amis:

« Les défenseurs de l’environnement qui se battent contre la pollution de l’air et le réchauffement climatique se sont découvert de nouveaux alliés chez les évangélistes », annonce le New York Times. Avec une vigueur inattendue, l’Association nationale des évangélistes, une organisation à but non lucratif, fidèle soutien du Parti républicain, qui représente 45 000 églises et 30 millions de personnes dans tout le pays, veut faire pression sur le Congrès pour qu’il vote des lois contrôlant les émissions de carbone. Pour les évangélistes en effet, la protection de la planète fait partie des enseignements de la Bible. Selon la Genèse, « Dieu a mis l’homme dans les jardins d’Eden pour en prendre soin », cite Richard Cisik, le vice-président de l’association, qui précise : « C’est pourquoi nous devons ajouter notre voix au débat. »

« On trouve toujours dans la Bible un passage qui en contredit un autre », estime James Inhofe, élu républicain de l’Oklahoma et président de la commission de l’environnement du Sénat, qui doute que les changements climatiques soient liés à l’activité humaine. Ce dernier prend cependant au sérieux les propos de l’association, « à cause de son impact sur les personnes qui, en général, votent républicain ».

« Les évangélistes peuvent avoir une influence sur le Congrès et, si leur intérêt pour le réchauffement climatique augmente, le sénateur Inhofe devra les écouter », estime John Green, responsable d’un groupe de réflexion sur la religion et la vie publique. Il observe toutefois que « les évangélistes n’aiment pas les défenseurs de l’environnement ».

Source

Note d’econologie : No comment !

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *