Achats durables et consommation responsable

Partagez cet article avec vos amis:

Quelques conseils pour diminuer l’impact econologique de vos achats. Votre portefeuille et l’environnement seront gagnants !

Mots clés : guide, achat, ecologique, economique, econologique, impact, environnement, réduire, déchets, facture, consommation, pollution

Vous avez des conseils et astuces qui n’apparaissent pas ici? Venez les échanger sur nos forums: la consommation durable sur nos forums

Visitez notre boutique éconologique pour passer à l’action!

Généralités

  • Utilisez des sachets biodégradable et/ou réutilisables plusieurs fois ou d’autres moyen de transport pour vos marchandises: cabas, cageots…

    La plupart des hypermarchés proposent maintenant des solutions alternatives, et plus pratiques, au sachet classique en plastique.

  • Faites attention au conditionnement, ainsi :

    – Évitez les petits conditionnements (voir les conditionnements unitaires) et les emballages multiples (certains produits ont 3 ou 4 « couches » de conditionnement).
    Exemples : certaines brioches, les plats individuels, certains fruits sous cellophane, les nouveaux produits « marketing » en conditionnements unitaires…

    – Achetez des produits en vrac ou en plus grandes quantités de conditionnement, quitte à les reconditionner chez vous.

    – Prenez en compte la nature de « l’emballage » : préférez les emballages biodégradables (papier, carton) ou mieux recyclables (verre, métal, briques de lait…) plutôt que les emballages plastiques…Si possible préférez les emballages consignés

    – Privilégiez des produits avec recharge possible. Encore assez rare ( certains produits d’entretien ) cette idée permet néanmoins des économies (financières et environnementales : éconologiques ) intéressantes au niveau packaging.

  • Saisonnalité : favorisez l’achat de fruits et légumes de saison, qui nécessitent moins de traitements et de transports.
  • Régionalité : favorisez l’achat de produits locaux.

    La aussi moins de transport et de coûts econologiques de logistique. Exemples : les produis frais et de saison évidement, mais aussi certains habits. Ne pas oublier que la « vilaine » mondialisation est aussi créé ( et maintenue ) par nous les consommateurs désirant des produits toujours moins chers…

  • Lisez l’étiquette de vos produits, pour notamment y trouver :

    – Provenance

    – Traitements effectués

    – attention aux labels, il en existe une multitude et tous ne sont pas équivalents. La marque NF-Environnement ou l’écolabel européen présentent un bon compromis, par exemple. Ils signalent des produits à la fois plus performants et plus respectueux de l’environnement.

  • Privilégiez les petits commercants de quartiers ( ceux qui existent encore ), les marchés locaux et si possible, la vente directe chez les producteurs. Ne pas oublier que l’utilisation de votre véhicule pour des petits parcours urbains est catastrophique pour votre portefeuille et l’environnement.
  • Regroupez vos achats : essayez d’espacer vos « grosses courses » en hypermarchés pour acheter en plus grande quantité, quitte à retourner plus souvent chez le primeur ou l’épicier qui prés de chez vous

Dans les rayons

  • En droguerie :

    – Évitez les produits hyper-spécialisés ou redondants. Par exemple : utilisez du produit vaisselle dilué comme lave vitre, quitte à remplir le flacon dispenseur bien pratique.

    – Privilégiez les produits « rechargeables » ou des éco-recharges existent

    – Choisir des produits « verts » moins agressifs pour la nature ( par forcément plus cher mais, il faut l’avouer, quelques fois moins efficaces…)

    – Une lessive en poudre rejette trois fois moins de tensio-actifs qu’une lessive liquide. A utilisation équivalente, la poudre compacte est encore moins polluante que la poudre ordinaire.

    – N’oubliez pas les conseils de nos grands mères, toujours beaucoup plus econologique. Par exemple : le vinaigre pour dissoudre le calcaire, le lait pour détacher l’encre ou encore les tomates sur les coups de soleil.

  • Pour l’alimentation, privilégiez :

    – l’achat à la coupe : fromage et boucherie-charcuterie. En plus grande quantité ( si conservable évidement ) que les pré conditionnements. Ces produits sont souvent de meilleure qualité mais également assez chers.

    – l’achat en bocaux en verre, pour les conserves ou des emballages consignés pour les boissons.

  • Les jouets :

    – Préférez des matériaux plus naturels, tel que le bois.

    – Évitez les engins nécessitant des piles jetables, privilégiez les appareils à batterie incluse.

    – Essayez de ne pas céder aux modes du moment, même si votre enfant en est fou. Par exemple : merchandising des émissions de TV réalité, il y a de forte chance que votre enfant s’en désintéresse dans quelques mois…( semaines ?)

    – Privilégiez les jouets « durables » et évolutifs ( jeux de construction, de société…)

  • Électroménager :

    – Privilégiez évidement les ampoules LED à économie d’énergie pas forcément plus cher en fin de compte que les ampoules classique surtout si le prix d’achat est réduit

    – Comparez évidement les consommations énergétiques souvent liées à la qualité du produit.

    – Privilégiez des matériels de qualité de « moyen de gamme » : leur durée de vie étant plus élevée que le bas de gamme, vous serez gagnants en fin de compte ( mieux vaut un appareil qui coute 300€ et qui dure 5 ans ou un appareil équivalent qui coute 500€ et qui dure 15 ans ?). Prendre du haut de gamme n’est, par contre, pas econologique puisque leur durée de vie et consommations sont généralement équivalentes au moyen de gamme.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *