Accélération du développement des biocarburants

Partagez cet article avec vos amis:

Les énergies renouvelables pour les carburants :

François Loos se réjouit de l’accélération du développement des biocarburants décidée par le Premier ministre, accélération qu’il a lui-même appelée de ses vœux depuis son arrivée au Ministère. Le ministre précise que tous les moyens seront mis en œuvre pour atteindre les nouveaux objectifs d’incorporation de biocarburants de 5,75% à l’horizon 2008, 7% à l’horizon 2010 et 10% à l’horizon 2015, en actionnant l’ensemble des leviers suivants :

– l’agrément fiscal de capacités de production existantes et nouvelles, afin de permettre aux projets de voir le jour avec une rentabilité financière suffisante, pour que les quantités de biocarburants soient disponibles sur les marchés,

– en particulier des appels d’offre à hauteur de 1 800 000 tonnes seront lancés avant la fin 2005 pour répondre à l’objectif de 5,75% à l’horizon 2008,

– la recherche, au sein des filières, des produits les plus porteurs en intégrant notamment les évolutions technologiques attendues à moyen terme,

– l’optimisation du dispositif fiscal de soutien au développement des biocarburants à la suite des travaux de la mission d’expertise interministérielle.

Sur l’ensemble de ces sujets, François Loos travaille de concert avec Dominique Bussereau, ministre de l’Agriculture et de la pêche.

Les énergies renouvelables pour la chaleur et l’électricité :

Pour François Loos: « le Gouvernement mettra en œuvre tous les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par la loi du 13 juillet 2005 sur l’énergie et notamment les objectifs en matières d’économies d’énergie et de diversification des sources d’énergie. Il s’agit pour la France de passer d’ici à 2010 :

• De 11 Mtep à 16,5Mtep pour la chaleur renouvelable ;
• De 0,4Mtep à 3,5 Mtep pour les carburants renouvelables;
• De 14% à 21% pour l’électricité renouvelable, soit 3Mtep supplémentaires. »

Dans ce cadre, François Loos souligne que « l’usage de la biomasse à des fins énergétiques permet de réduire notre dépendance vis-à-vis du pétrole tout en luttant contre l’effet de serre. On peut en faire des biocarburants mais aussi de l’électricité ou de la chaleur ». Il indique qu’il lancera sans tarder un nouvel appel d’offres pour la production d’électricité à partir de biomasse à hauteur de 300MW. Il rappelle que le Premier ministre a décidé le 1er septembre de porter à 50% le crédit d’impôt pour les équipements de production d’énergie renouvelable dans les logements. « Au tarif actuel du fuel, certaines énergies renouvelables deviennent non seulement écologiques mais aussi économiques. C’est en particulier vrai de la production de chaleur par le bois. »

Source.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *