9 Milliards d’hommes

Partagez cet article avec vos amis:

Plus de neuf milliards d’habitants sur Terre en 2050

La population mondiale devrait augmenter de 2,6 milliards au cours des 45 prochaines années, pour passer de 6,5 milliards cette année à 9,1 milliards en 2050, selon un rapport de l’Onu publié jeudi.

L’essentiel de l’augmentation aura lieu dans les pays les moins avancés, dont la population passera de 5,3 milliards aujourd’hui à 7,8 milliards en 2050, tandis que celle des pays les plus développés restera stable, à 1,2 milliard.

Ce rapport, émanant du Département des affaires économiques et sociales de l’Onu, contient la dernière mise à jour, effectuées en 2004, des données chiffrées sur la population mondiale. L’Onu se livre à ces mises à jour tous les deux ans.

Selon le document, la population de la planète atteindra le seuil des 6,5 milliards en juillet prochain, soit une hausse de 380 millions d’âmes depuis 2000, c’est-à-dire une augmentation moyenne annuelle de 76 millions.

Malgré une projection à la baisse du taux moyen de fertilité -de 2,65 enfants par femme aujourd’hui à 2,05 en 2050- la population du monde devrait encore croître d’environ 34 millions de personnes par an au milieu du siècle.

La population devrait doubler dans les 50 pays les moins développés du monde, passant de 0,8 milliard en 2005 à 1,7 milliard en 2050. Elle devrait même tripler dans des pays comme l’Afghanistan, le Burkina Faso, le Burundi, les deux Congo, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, l’Ouganda, le Tchad et Timor-Leste.

En revanche, la population de 51 pays ou régions, comme l’Allemagne, l’Italie, le Japon et la plupart des anciens Etats de l’URSS, devrait décliner entre 2005 et 2050.

Dans les 45 prochaines années, neuf pays devraient représenter à eux seuls plus de la moitié de l’augmentation projetée de la population mondiale: Inde, Pakistan, Nigeria, RDCongo, Bangladesh, Ouganda, Etats-Unis, Ethiopie et Chine, cités dans l’ordre décroissant de leur contribution à la hausse globale.

L’espérance de vie moyenne mondiale, qui a augmenté de 46 ans entre 1950 et 1955 à 65 ans entre 2000 et 2005, devrait encore augmenter, jusqu’à atteindre 75 ans en 2050. Dans les pays les plus avancés, elle devrait passer de 75 ans aujourd’hui à 82 ans au milieu du siècle.

Dans les pays les moins avancés en revanche, cette espérance de vie, estimée aujourd’hui à un peu moins de 50 ans, devrait grimper à 66 ans en 2050. Le rapport souligne toutefois que de nombreux pays appartenant à ce groupe étant affectés par la pandémie du sida, la hausse projetée de l’espérance de vie dépendra de la mise en oeuvre de programmes efficaces pour traiter et prévenir la maladie.

D'autres pages pour vous sur le même sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *